L’autisme

Autisme

L’autisme est un trouble envahissant du développement se caractérisant par trois principales caractéristiques :

  • des stéréotypies ( mouvements répétitifs  et ritualisés )
  •  des difficultés dans les interactions sociales ( peu d’échanges, regard souvent absent, repli, indifférence …etc)
  • des difficultés de communication ( écholalies immédiates ou différées, inversions pronominales…etc )

 Il existe plusieurs types d’autisme : Autisme infantile, Asperger, autisme atypique, syndrome de Rett.

Causes :

La psychanalyse s’est prononcée sur la cause de l’autisme ce qui a suscité des débats houleux et l’indignation des familles, directement visées comme plus ou moins responsables du handicap.  La haute autorité de santé se bat pour démentir ces théories et favoriser les causes génétiques liées à l’autisme. Vous avez sans doutes entendu parler du film  » Le Mur  » de Sophie Robert mettant en lumière les différentes pensées tirées de la psychanalyse et a suscité bon nombre de débats entre les « pro-cognitivistes, pro-psychanalystes, pro-JeCroisTouTSavoirDeL’Autisme…etc » et les familles bouleversées par les propos ( coupés et remaniés ou non ).

Voici un extrait du film

Au niveau de la science, on en est où ? 

Au niveau cérébral, les interactions sociales réciproques se développent au niveau des lobes temporaux supérieurs  où se situent la reconnaissance des visages et des voix :

« Le lobe temporal supérieur (LTS) fait ainsi, aujourd’hui, l’objet d’un intérêt physiopathologique particulier, à la fois du point de vue de la clinique, et du point de vue de la neuro-imagerie, car cette zone cérébrale serait effectivement impliquée dans un certain nombre de fonctions spécifiques qui semblent en difficulté dans de nombreux cas d’autisme » ( Golse, Robel, 2009.).

 Au niveau de l’ADN, Bourgeron (2012) explique que dans l’autisme, le génome présente un séquençage incomplet dans le chromosome 11, une délétion  d’une partie du génome. Cette anomalie ne permettrait pas à certaines  synapses d’assurer leur fonction d’acheminement de messages neuronaux (synapses souvent défectueuses chez les autistes). Les interactions sociales, sont alors perturbées via cette anomalie génétique.

 D’autres causes pourraient être à l’origine ( environnement, pollution vaccins.. etc ) mais les recherches restent encore floues sur l’enigme de l’autisme.

La question sans doutes à se poser aujourd’hui est non pas de chercher la cause de l’autisme « pourquoi? » mais plutôt  « comment » afin d’élaborer des démarches éducatives et thérapeutiques pour aider l’enfant et son entourage à interagir  tout en diminuant ses stéréotypies qui l’enferment.

Traitement :

Les méthodes comportementales, en provenance des pays anglo-saxons semblent fournir des résultats plutôt rassurants comme les méthodes ABA, PECS, TEACCH. Il s’agit de stimuler l’enfant par le jeu, lui permettre de communiquer via des images et pictogrammes pour l’aider à formuler des demandes sans confrontation directe, et progressivement de procéder à une réduction des comportements de protection autistique à l’aide d’objets renforçateurs (en particulier l’automutilation et les angoisses liées aux rituels).

Mon petit frère de la lune

Un documentaire réalisé par un parent dont la petite famille vit au quotidien avec un enfant autiste… Simplement et joliment présenté: Mon petit frère de la lune

Autiste ? Peut être mais aussi …. Artiste, écrivain, mathématicien, philosophe, chercheur… Chacun à sa spécificité, ce petit truc que nous neurotypiques ne prêtons pas attention (mémoire des visages, calcul, précision, organisation et bon nombre d’autres performances… etc)

Quelques visages : 

Josef Schovanec

Docteur en philosophie et hautes études en sciences socialesAuteur de « Je suis à l’Est »

 

 

Temple Grandin

Professeur à l’université du Colorado,  docteur en sciences animales et spécialiste de renommée internationale en zootechnie.

 

 

 

Wendy Lawson

Docteur en psychologie, conférencière, elle travaille sur la compréhension de l’autisme

 

 

 

 

Pour aller plus loin:  
Amy, M.,D. (2009). Comment aider l’enfant autiste. Approche psychothérapeutique et éducative. Paris : Dunod.
Golse, B., Robel, L. (2009).  Pour une approche intégrative de l’autisme infantile : Le lobe temporal supérieur entre neurosciences et psychanalyse. Recherches en psychanalyse, 7 (1),  45-51. 
Lawson, W. (2011). Comprendre et accompagner la personne autiste. Paris: Dunod
Meltzer, D et coll. (1975). Explorations dans le monde de l’autisme, trad, frParis :Payot, nouv ed 2002.
Schovanec, J. (2013). Je suis à l’est. France: Pocket.
Ce contenu a été publié dans Les formes de handicap. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire